Facebook Ergotech
Close

Derniers Posts

Quels sont les troubles musculo-squelettiques du coude et comment les éviter ?
Hygroma, épicondylite, épitrochléite, les pathologies du coude sont nombreuses et représentaient 22 % des cas de TMS...
le Oct 12, 2020 | par Marion Bihoué
Les troubles musculo-squelettiques du cou: focus sur la cervicalgie
Un quart des personnes ayant un emploi de bureau se plaignent de douleurs dans le cou. Le plus souvent ces douleurs...
le Sep 16, 2020 | par Marion Bihoué
Troubles musculo-squelettiques (TMS) de l'épaule
Troubles musculo-squelettiques de l’épaule : présentation et détection Les troubles musculo-squelettiques, plus...
le Sep 14, 2020 | par Marion Bihoué

Quels sont les troubles musculo-squelettiques du coude et comment les éviter ?

Posté le: Oct 12, 2020 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Nos conseils Ergo

Hygroma, épicondylite, épitrochléite, les pathologies du coude sont nombreuses et représentaient 22 % des cas de TMS en 2018.

Le nombre de cas de troubles musculo-squelettiques a augmenté de 2,7 % en 2018. 

Quels sont les troubles musculo-squelettiques du coude et comment les éviter ?

La bursite du coude, un TMS très répandu

Qu’est-ce qu’une bursite ?

La bursite, aussi appelée hygroma, correspond à l’inflammation de la bourse séreuse située au niveau de l’articulation. Cette bourse séreuse a pour rôle de protéger le tendon lors des différents mouvements. Sans elle, le tendon froterrait sur l’os et s’abîmerait.

L’hygroma du coude est aussi appelé bursite olécranienne, puisque la pointe du coude s’appelle l’olécrane.

En plus de causer des douleurs, la bursite du coude peut gonfler et entraîner une gêne dans les mouvements. La peau peut également devenir rouge.

Comment soigner l’hygroma du coude ?

L’ hygroma du coude peut être causé par un appui prolongé sur la pointe du coude (olécrane) ou par une infection. Il est possible d’utiliser un support de coude pour éviter les pressions sur l’olécrane et ainsi limiter l’apparition de bursite.

Pour soigner une bursite olécranienne, il est essentiel de mettre l’articulation au repos. Il peut aussi être bénéfique d’immobiliser l’articulation à l’aide d’une atelle. L’application de glace sur la zone douloureuse et la prise d’anti-inflammatoire peut aussi aider à calmer la douleur. Si la bursite est due à une infection, il faudra la soigner à l’aide d’un traitement approprié pour éviter toute récidive de l’hygroma.

Troubles musculo-squelettique du coude : l’épicondylite

TMS du coude

Qu’est-ce qu’une épicondylite ?

L’épicondyle est une protubérance osseuse de l’humérus, située au niveau du coude. C’est dans l’épicondyle que s’insèrent les muscles et tendons qui permettent d’étendre les doigts et le poignet. Ce sont aussi ces muscles qui permettent de retourner la main paume vers le haut.

Lorsque le tendon frotte à répétition sur l’épicondyle, il peut s’abîmer. L’épicondyite correspond à l’inflammation des tendons des extenseurs de la main et des doigts (qui permettent d’étendre les doigts) à cause des frottements contre l’épicondyle.

Le coude devient douloureux, la douleur peut aussi s’étendre dans l’avant-bras. L’épicondyle est douloureuse au contact, les douleurs s’intensifie lorsque le patient déplie le bras ou plie le poignet.

Comment soigner une épicondylite ?

L’épicondylite est un trouble musculo-squelettique causé par une sur-utilisation intense et répétée du bras et de l’avant-bras. D’autres facteurs comme les gestes répétitifs sans temps de repos, le froid ou encore les vibrations peuvent aggraver ce TMS.

Certains métiers sont plus touchés par l’épicondylite du coude, notamment ceux pour lesquels les mouvements de la main, de serrage, de rotation de l’avant-bras sont fréquents.

Le sport peut aussi être la cause de troubles musculo-squelettiques : le tennis est responsable de 5 à 10 % des cas d’épicondylite.

Comme pour tous les TMS, le repos est essentiel pour soigner une épicondylite. La prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires ainsi que l’application de froid peuvent aider à soulager la douleur.

Troubles musculo-squelettique du coude : l’épitrochléite

Qu’est-ce qu’une épitrochléite ?

L’épitrochlée est une protubérance osseuse située au niveau du coude. C’est là que s’insèrent les tendons et muscles qui permettent de fléchir les doigts et le poignet.

L’épitrochléite correspond à l’inflammation de ces tendons des fléchisseurs de la main et des doigts lorsqu’ils frottent contre l’épitrochlée.

L’épitrochléite entraîne des douleurs au coude qui peuvent aussi irradier dans l’avant-bras. Ces douleurs se déclenchent lorsque le bras est tendu ou lorsque le patient tourne l’avant-bras. Il est aussi possible de ressentir des fourmillements ou une difficulté à saisir des objets.

Comment soigner une épitrochléite ?

Ce trouble musculo-squelettique est causé par des mouvementé répétitifs, par exemple lors de l’usage d’outils de jardinage qui forcent souvent sur le poignet. Le port de charges lourdes et l’utilisation prolongée du clavier et de la souris d’ordinateur peuvent aussi entraîner une épitrochléite.

En parallèle à l’épicondylite provoquée par le tennis, le golf qui peut être à l’origine de l’épitrochléite. Plus généralement, les sports qui demandent une flexion du coude peuvent entraîner une épitrochléite : baseball, escalade…

Du repos est indispensable pour guérir l’articulation. De la rééducation peut également aider à corriger la posture et ainsi prévenir la réapparition du trouble musculo-squelettique. En ce qui concerne la douleur, l’application de froid et la prise d’antalgiques ou d’anti-inflammatoires peuvent aider à la soulager.


Close