Close

Derniers Posts

Handicap et travail en France : quelles structures d’accueil ?
Le taux de chômage des travailleurs en situation de handicap est aujourd’hui deux fois plus élevé que le taux...
le mai 5, 2022 | par Marion Bihoué
Kiné, ostéo, ergonome, ergothérapeute : Qui consulter ?
Kinésithérapeute, ostéopathe, ergonome, ergothérapeute… Quelles sont les différences entre ces professionnels de...
le avril 21, 2022 | par Marion Bihoué
Métiers de l’ergonomie : des compétences au service de la santé au travail
Aujourd’hui nous vous proposons de nous intéresser aux différents métiers qui mettent en pratique l’ergonomie....
le avril 7, 2022 | par Marion Bihoué

Paysagistes, jardiniers : Nos conseils pour limiter les douleurs

Posté le: oct. 21, 2021 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Ergonomie et vie quotidienne

Le jardinage est une activité physique à part entière et est bon pour le moral. Mais comme toute activité physique, il peut entrainer des douleurs au dos et être source d’accidents si aucune précaution n’est prise lors de sa pratique. Que vous l’exerciez en tant qu’amateur ou professionnel, comment éviter les douleurs au jardin ?

Paysagistes, jardiniers : Nos conseils pour limiter les douleurs

Pourquoi les jardiniers et paysagistes ont-ils mal au dos ?

Si les jardiniers et paysagistes sont fréquemment sujets au mal de dos et douleurs diverses, c’est que ce métier comporte de nombreux risques et contraintes pour le corps :

  • Port de charges lourdes
  • Mouvements répétitifs
  • Positions contraignantes pour le corps
  • Utilisation d’outils vibrants

 

Les contraintes physiques

Le port de charges lourdes (sacs de terreau, rouleaux de grillage, matériel divers) entraine des pressions sur le corps et les articulations. Les charges portées peuvent aussi être à l’origine de blessures et de lésions physiques lorsqu’elles frottent sur la peau.

Les positions et mouvements adoptés durant le port de charges ne sont souvent pas adaptés : torsion du buste, dos penché pour attraper des éléments, travail au sol sont autant de situations à risque pouvant entrainer des troubles musculo-squelettiques (TMS). Les troubles musculo-squelettiques sont des affections des tissus autour d’une articulation, on peut par exemple citer les tendinites, le syndrome du canal carpien, l’hygroma du genou ou du coude, l’épicondylite…

L’environnement de travail en extérieur peut aussi entrainer des contraintes sur le corps de par des conditions climatiques particulières. En plus des engelures et gelures, un travail au froid favorise l’apparition des troubles musculo squelettiques. Un sol dur et rugueux peut par exemple entrainer des pressions sur les genoux lors du travail au sol, ce qui favorise le risque d’hygroma du genou.

 

Les risques liés aux outils

Si les taille-haies et autres engins font partie de l’équipement classique d’un jardinier ou d’un paysagiste, ils représentent aussi un risque pour la santé de l’utilisateur, en plus des dangers de blessures en cas de mauvaise utilisation.

Les vibrations émises par de tels engins se répercutent dans le corps et augmentent le risque de développer un trouble musculo squelettique. Les frottements sur la peau de ces engins peuvent aussi entrainer des lésions et des blessures. Tout comme évoqué plus haut, les engins représentent aussi une charge supplémentaire à supporter. S’équiper d’une protection d'épaule permet par exemple de protéger le corps des vibrations et cisaillements entrainés par les sangles des engins.

 

Comment lutter contre le mal de dos au jardin ?

Quelques conseils pour jardiner sans douleurs

Voici quelques conseils à appliquer pour limiter les douleurs lors du jardinage.

Pour éviter de se baisser ou de se tordre en deux, préférez les outils à manche long. Ils vous permettront de travailler la terre sans vous faire mal au dos. Les potagers et parterres surélevés par exemple dans des bacs à potager sont aussi une bonne idée pour éviter le travail au sol. Si vous devez tout de même travaillez au sol, gardez au moins un genou au sol pour éviter la position en tailleur. Des coussins de genoux permettent de protéger les genoux des agressions du sol.

Dans tous les cas et même en vous équipant, assurez-vous de garder une position non contraignante pour le corps. Gardez le dos droit et fléchissez les genoux pour vous baisser, sans vous pencher en avant.

 

Comment prévenir le mal de dos chez les paysagistes ?

Les quelques conseils énoncés plus haut s’appliquent également aux paysagistes et jardiniers professionnels, mais du fait de la répétitivité et de la durée dans le temps de ces tâches le corps a besoin d’une préparation supplémentaire. La réalisation d’échauffements et d’étirements au début et tout au long de la journée est une bonne façon de préparer le corps à l’effort et détendre les muscles.

La MSA a pour cela créer un dossier de prévention du mal de dos chez les paysagistes. Très complet, il fournit une liste d’exercices à réaliser tout au long de la journée, avec explications écrites et en vidéo.

 

Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à soulager vos douleurs. Pour ne louper aucune actualité sur notre entreprise, n’oubliez pas de nous suivre sur les réseaux sociaux !  Logo Linkedin

Close