Close

Derniers Posts

Comment soulager les douleurs au sacrum ? Causes, solutions et prévention
Les douleurs au sacrum et au coccyx peuvent considérablement impacter la qualité de vie. Que vous soyez assis à votre...
le juil. 22, 2024 | par Marion Bihoué
Été 2024 : comment éviter le mal de dos sur la route des vacances ?
Que ce soit pour des raisons de coût ou de facilité, 76% des français choisissent la voiture pour partir en vacances,...
le juil. 8, 2024 | par Marion Bihoué
Comparatif 2024 : Quel coussin d'assise choisir ?
Vous avez décidé de vous équiper d’un coussin ergonomique mais vous êtes perdus face à tous les choix qui s’offrent à...
le juin 24, 2024 | par Marion Bihoué

TMS et maladies professionnelles : quelle reconnaissance en Europe ?

Posté le: avril 15, 2024 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Les troubles musculo-squelettiques

Si les troubles musculo squelettiques (TMS) sont un problème de santé répandu et touchent des millions de travailleurs à travers l'Europe, tous les pays ne sont pas égaux en ce qui concerne leur reconnaissance en maladie professionnelle (MP).

TMS et maladies professionnelles : quelle reconnaissance en Europe ?

Comment reconnaitre un TMS en maladie professionnelle ?

Le système de reconnaissance en maladie professionnelle varie d'un pays à l'autre au sein de l'Europe. Certains pays comme la France optent pour un système de reconnaissance par liste : les pathologies consignées sur ces listes sont presque systématiquement reconnues en maladies professionnelles.

D'autres pays comme l'Allemagne et la Suède analysent chaque cas pour en déterminer les facteurs d'apparition, professionnels mais aussi personnels. Les critères de reconnaissance en maladie professionnelle y sont assez strictes.

Quels sont les troubles musculo squelettiques reconnus en maladie professionnelle ?

Tout comme le système d'instruction des demandes, les pathologies pouvant faire l'objet d'une reconnaissance en maladie professionnelle divise. Le syndrome du canal carpien et l'épicondylite sont souvent reconnus comme maladies professionnelles dans la majorité des pays alors que la lombalgie et le syndrome de la coiffe des rotateurs souffrent d'une différence de traitement : les atteintes du rachis ne sont pas reconnues en maladie professionnelle en Autriche, en Finlande et en Suisse.

La part des TMS dans les maladies professionnelles

Ces différences dans les critères et méthodes d'instruction se traduit par des écarts importants dans le nombre de troubles musculo squelettiques reconnus en maladies professionnelles. 

En France, on compte 322 cas reconnus pour 100 000 assurés, 94 pour l'Espagne, 82 pour la Belgique ou encore 64 pour l'Italie. L'Autriche, l'Allemagne, la Suisse et la Suède sont en moyenne entre 1 et 7 cas pour 100 000 assurés. 

Cette différence se voit aussi dans la part des TMS dans les maladies professionnelles, la France se place dans le haut du classement (les TMS représentent 88% des MP), suivie de l'Espagne (75%). Le Danemark se retrouve dans le bas du classement (moins de 20%).

Close