Facebook Ergotech
Close

Derniers Posts

Troubles musculo-squelettiques : genou et cheville
Même si les troubles musculo-squelettiques sont plus fréquents aux membres supérieurs, les jambes ne sont pas...
le Nov 10, 2020 | par Marion Bihoué
La tendinite et le syndrome du canal carpien
Les troubles musculo-squelettiques sont la première cause de maladies professionnelles en France. Au bureau ou en...
le Oct 28, 2020 | par Marion Bihoué
Quels sont les troubles musculo-squelettiques du coude et comment les éviter ?
Hygroma, épicondylite, épitrochléite, les pathologies du coude sont nombreuses et représentaient 22 % des cas de TMS...
le Oct 12, 2020 | par Marion Bihoué

Les bonnes pratiques pour lutter contre les TMS

Posté le: août 25, 2020 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Nos conseils Ergo

Afin de réduire le risque d’apparition des TMS et de limiter les douleurs au travail, il est important d’aménager son environnement, notamment dans le cadre de l’activité professionnelle. Certains gestes et bonnes habitudes à prendre peuvent également aider à limiter le risque d’apparition des TMS.

Les troubles musculo-squelettiques se définissent comme des pathologies qui affectent les tissus mous se trouvant à la périphérie des articulations, ils sont dû à la surutilisation d’une articulation.

Les bonnes pratiques pour lutter contre les TMS

Aménager l’environnement de travail, le premier réflexe

Afin d’aménager efficacement son environnement de travail et ainsi limiter le risque d’apparition des TMS, 3 axes sont à prendre en compte.

D’abord, l’aspect matériel et technique du poste de travail est un élément important à prendre en compte. Il est essentiel d’adapter le poste de travail à l’utilisateur, que ce soit dans l’aménagement du poste (choix de machines moins vibrantes, adaptation des éléments utilisés par le travailleur) que dans la mise à disposition de matériel de protection individuelle, par exemple pour réduire les pressions sur les genoux ou les coudes. Ces équipements sont très importants puisqu’ils permettent de faciliter le travail du salarié, en plus d’assurer sa sécurité. En plus de fournir ces équipements, il faut apprendre à bien les utiliser, par exemple en prenant le temps de réaliser une formation.

Ensuite ; le facteur organisationnel est également à prendre en compte, c’est-à-dire la façon d’organiser le travail, le fait de prendre des pauses régulières, de changer d’activité pour éviter la répétitivité.

Enfin, la dimension humaine joue aussi un rôle important dans la prévention des TMS. Il est important de se sensibiliser à l’importance de l’ergonomie afin d’en comprendre les enjeux et de l’utiliser au mieux pour améliorer son quotidien, au travail comme à la maison. Il est aussi essentiel de réduire les facteurs de stress pour assurer le bien-être des travailleurs et de favoriser les pauses collectives ainsi que les échanges entre collègues. À l’inverse, un travail réalisé en situation d’isolement peut rompre le lien social et avoir des effets négatifs sur le bien-être du travailleur.

Réapprendre à bien se positionner

Éviter les gestes répétitifs

La surutilisation d’une articulation entraîne à long terme des lésions à l’origine des troubles musculo-squelettiques. Pour éviter l’apparition de ces lésions, il est important de respecter le temps de récupération du corps et d’éviter les gestes répétitifs.

Un geste est considéré comme répétitif :

  • des mouvements identiques ou comparables sont effectués toutes les 10 à 15 secondes

  • la même activité est exercée pendant au moins 50 % du temps de travail

  • si le geste technique est réalisé plus de 40 fois par minute

Posture à adopter

En ce qui concerne la posture, certains mouvements doivent particulièrement être évités car traumatisants pour le corps :

  • l'extension répétée et / ou prolongée du cou 

  • la torsion du tronc

  • le travail au-dessus du niveau des épaules, élévation des bras

  • les positions extrêmes du poignet en extension ou en flexion

  • le maintien prolongé d’une posture statique. Les postures statiques, notamment en position assise, sont éprouvantes car non naturelles pour le corps.

  • les prises d'objet au-delà de la zone d'atteinte de confort. Autrement dit, faire attention à l’angle d’ouverture des membres et des articulations. Plus l’angle d’ouverture sra grand, plus le mouvement sera contraignant et traumatisant pour le corps.

Les bons gestes à adopter au quotidien

Certains gestes peuvent vous aider à limiter le risque d’apparition des TMS et à vous garantir votre bien-être.

Au cours de la journée

Pour éviter la répétitivité, il est recommandé de changer de poste et d’effecter des pauses régulières. Si possible, effectuez une micro-pause de 5 minutes toutes les heures, ou changez de tâche à effectuer pour casser la monotonie. De plus, il a été prouvé que notre vigilance baisse au bout de 45 minutes, faire une pause ou changer d’activité ne peut être que bénéfique !

Un autre élément important à prendre en compte pour assurer son bien-être est l’hydratation. On ne le répetera jamais assez, pour être en bonne santé il faut boire de l’eau régulièrement. Il est recommandé de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour, soit 1 verre toutes les heures. Cette quantité est bien sûr à adapter selon votre activité physique.

Une bonne hydratation permet un bon fonctionnement du corps et d’éviter les migraines.

Étirements et échauffements, quand les réaliser ?

Pour éviter les blessures, il est important de préparer son corps à l’effort en le stimulant. Comme c’est le cas avant une séance de sport, il est important de s’échauffer avant de commencer sa journée de travail.

Il est possible au cours de la journée de réaliser des échauffements et des étirements. Ces deux préparations ont des objectifs bien distincts.

L’échauffement doit être réalisé au début de la journée de travail. Il a pour but d’augmenter la fréquence cardiaque et de préparer le système musculo-squelettiques. Chez Ergotech, nous commençons nous-même chaque journée par un éveil musculaire en musique.

Les étirements sont à réaliser au cours de la journée ou en fin de journée. Ils ont pour but de détendre le corps, notamment si vous restez longtemps en position statique.Vous pouvez par exemple étendre les jambes afin de le soulager de la position assise et effectuer des mouvements de cou circulaires, de droite à gauche et de l’avant vers l’arrière. N’oubliez pas non plus d’étirer vos bras, par exemple en dessinant un arc de cercle, bras tendus, pour remonter les bras au-dessus de votre tête.

Close