Close

Derniers Posts

TMS et maladies professionnelles : quelle reconnaissance en Europe ?
Si les troubles musculo squelettiques (TMS) sont un problème de santé répandu et touchent des millions de...
le avril 15, 2024 | par Marion Bihoué
Santé et sécurité au travail : pourquoi et comment mettre en place une politique efficace ?
La Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail (SST) 2024 approche à grands pas, offrant l’occasion de...
le avril 2, 2024 | par Marion Bihoué
Fauteuil ergonomique ou siège gaming : lequel choisir ?
Lorsqu'il s'agit d'aménager son espace de travail, le choix du siège est crucial pour assurer confort et bien-être....
le mars 18, 2024 | par Marion Bihoué

Sédentarité au travail : quels risques pour la santé ?

Posté le: juin 10, 2022 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Nos conseils Ergo

On estime que nous passons en moyenne 7h30 assis par jour. Pour les salariés qui travaillent assis, ce chiffre passe à 9h46. Si notre corps est fait pour bouger, quels sont les effets de cette inactivité sur notre santé et comment y remédier ?

Sédentarité au travail : quels risques pour la santé ?

Sédentarité au travail : quels risques pour notre santé ?

Il est désormais connu que l’activité physique et le mouvement en général sont bénéfiques pour notre santé, cependant nous sommes de plus en plus à adopter un comportement sédentaire. Même lorsque nous exerçons une activité physique de loisir pour diminuer ses effets, le comportement sédentaire au travail et au quotidien est de plus en plus répandu et entraine de nombreux risques pour notre santé.

 

Qu’est-ce que la sédentarité au travail ?

On parle de comportement sédentaire lorsque 3 facteurs se rejoignent :

  • une position assise ou allongée prolongée ;
  • une situation d’éveil ;
  • une dépense énergétique faible, inférieure ou égale à la dépense énergétique au repos.

Nous présentons tous un comportement sédentaire au quotidien (temps de transport, soirée devant la télé, lecture…) mais de plus en plus de personnes sont concernées par la sédentarité au travail, c’est le cas notamment de toutes les professions qui s’exercent en bureau. Dans le cas où le comportement sédentaire s’exerce 6 à 8 heures par jour, une activité physique de loisir ne suffit pas toujours à compenser les effets de la sédentarité au travail.

 

La sédentarité et le télétravail

Le  développement du télétravail ces dernières années favorise encore plus la sédentarité. S’il est déjà vrai qu’on ne bouge pas assez au travail, on bouge encore moins lorsque l’on reste en télétravail. Pas de déplacement d’un bureau à un autre puisque que tout est à disposition sur notre bureau à domicile et que les collègues communiquent par messagerie instantanée, pas de sortie pour se rendre ou repartir du travail.

Dans ce cas, il est encore plus important d’avoir une activité physique complémentaire et de réaliser des pauses pour sortir prendre l’air et bouger, à la fois pour sa santé physique mais aussi pour le moral.

 

Quels sont les risques pour notre santé ?

La sédentarité et le manque d’activité peuvent avoir différentes conséquences sur la santé physique et mentale :

  • Augmentation du risque de surcharge pondérale ou de surpoids
  • Plus grande sensibilité aux risques psycho-sociaux (stress, irritabilité, burn-out)
  • Augmentation du risque de développer une maladie cardiovasculaire, un trouble musculo squelettique, un diabète type 2 voire même certains cancers

 

Comment être plus actif au quotidien ?

Comment lutter contre la sédentarité au travail ?

Il est recommandé de faire des pauses au moins toutes les deux heures pour se lever, s’étirer et marcher un peu. Si cela n’est pas possible, essayez de changer d’activité pour vous permettre de vous déplacer : aller chercher des documents, discuter avec un collègue…

Profitez aussi de vos pauses pour bouger : certains profitent par exemple de leur pause déjeuner pour aller marcher. Pour d’autres c’est passer les réunions debout qui va leur permettre de garder un peu de mouvement dans leurs journées.

L’utilisation d’un bureau assis debout est un aménagement de plus en plus apprécié par les salariés et un bon moyen de limiter la posture assise prolongée. Ces bureaux réglables, électriques ou manuels, permettent d’alterner facilement de position tout au long de la journée.

Il est ainsi possible de varier les postures, vous pouvez par exemple travailler assis pour des tâches qui demandent plus de concentration et vous lever pour traiter vos mails et passer vos appels. Ce changement entre la position assise, la position debout voire la position assis-debout pour ceux qui disposent d’un siège adapté permet de limiter le maintien d’une posture assise prolongée et les conséquences qui en découlent (mauvaise circulation, perte de tonus musculaire, douleurs liées à une mauvaise posture). Attention cependant à ne pas trop rester debout au risque de sentir des tensions musculaires dans le dos et les jambes, ce qui est important c’est le mouvement.

 

Les réflexes au quotidien pour lutter contre la sédentarité

Le temps consacré au travail et aux trajets domicile-travail représentent une part non négligeable de notre journée, mais l’activité physique sur notre temps personnel est aussi importante.

L’OMS recommande 2h30 d’activité physique hebdomadaire, mais pour contrebalancer les effets de la sédentarité au travail il en faudrait en fait bien plus que ça : plusieurs études ont démontré que les effets entrainés par la sédentarité ne s’atténuaient qu’à partir d’une heure d’activité physique journalière.

Il faudrait donc bouger plus et plus souvent, au quotidien comme au travail, et retrouver un mode de vie plus actif bien loin des nouvelles habitudes sédentaires si l’on souhaite préserver notre santé.

 

Et vous, pensez-vous bouger assez ? Quelles sont vos bonnes habitudes pour bouger plus au quotidien ? Venez échanger avec nous sur Linkedin Logo Linkedin

Close