Close

Derniers Posts

Comment soulager les douleurs au sacrum ? Causes, solutions et prévention
Les douleurs au sacrum et au coccyx peuvent considérablement impacter la qualité de vie. Que vous soyez assis à votre...
le juil. 22, 2024 | par Marion Bihoué
Été 2024 : comment éviter le mal de dos sur la route des vacances ?
Que ce soit pour des raisons de coût ou de facilité, 76% des français choisissent la voiture pour partir en vacances,...
le juil. 8, 2024 | par Marion Bihoué
Comparatif 2024 : Quel coussin d'assise choisir ?
Vous avez décidé de vous équiper d’un coussin ergonomique mais vous êtes perdus face à tous les choix qui s’offrent à...
le juin 24, 2024 | par Marion Bihoué

Cariste, conducteur du BTP… Comment éviter les douleurs lors de la conduite d’engins ?

Posté le: juil. 12, 2023 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Les troubles musculo-squelettiques

Douleurs au dos, douleurs aux fesses… Les caristes et conducteurs du BTP y sont largement exposés par la posture assise prolongée et les vibrations des engins de chantier. Pourquoi ces douleurs apparaissent-elles pendant la conduite d’engins et comment les éviter ?

Cariste, conducteur du BTP… Comment éviter les douleurs lors de la conduite d’engins ?

Pourquoi les conducteurs du BTP ont-ils mal au dos ?

Pourquoi a-t-on mal au dos sur un engin de chantier ?

Différents risques pour la santé sont présents lors de la conduite d’engins de chantier :

  • La posture assise prolongée, reconnue néfaste pour le corps humain.
  • Les chocs entrainés par les irrégularités des terrains sur lesquels évoluent les engins du BTP : trous, bosses, cailloux…
  • Les vibrations des engins de chantier, facteur aggravant dans l’apparition des TMS et largement présents dans le BTP.

Combinés, ces différents facteurs augmentent le risque d’apparition de douleurs, faisant du BTP un des secteurs les plus touchés par les TMS (troubles musculo squelettiques).

 

Pourquoi la posture assise prolongée est douloureuse ?

La posture assise entraine différentes contraintes sur le corps humain. Notre corps est naturellement soumis à la gravité, qui entraine un léger tassement du corps tout au long de la journée. En position assise, toute cette pression se fait sur le coccyx/sacrum, ce qui peut générer de l'inconfort et des douleurs, ou dans le cas de pathologies aggraver les douleurs existantes.

Maintenir une même posture trop longtemps entraine des tensions musculaires car le corps va effectuer des micro contractures pour tenir la posture. Cela est vrai pour la position assise prolongée mais aussi pour toute posture en générale, c’est pour cela que le mouvement est conseillé pour limiter les douleurs.

Une mauvaise posture favorise aussi les douleurs : en position assise, nous sommes nombreux à ne pas utiliser le dossier du siège et à nous avachir vers l’avant. Dans cette position, l’abdomen est comprimé et les disques intervertébraux sont pincés vers l’avant, la colonne vertébrale ne tient plus sa courbure naturelle. Dans cette position, les disques intervertébraux ne peuvent plus jouer leur rôle d’amortisseur et le corps est d’autant plus exposé aux chocs et aux vibrations.

 

Quels sont les dangers des chocs et des vibrations sur engins du BTP ?

Pendant la conduite de véhicules, personnels comme professionnels, le corps est exposé à une contrainte supplémentaire : les chocs et les vibrations.

Appelés crêtes hautes, les chocs sont liés aux irrégularités du terrain : les engins de chantier évoluent sur des terrains minés de trous, de bosses, de cailloux… Les vibrations sont quant à elle des crêtes basses et représentent toutes les micro vibrations qui émanent des engins.

Ces chocs et micro-vibrations se répercutent dans le corps et sont reconnus comme facteur aggravant dans l’apparition des troubles musculo squelettiques.

Sur les engins du BTP, les chocs et les vibrations sont encore plus importantes dû aux irrégularités de terrain et aux moteurs des engins de chantier.

 

Comment éviter les douleurs sur les engins de chantier ?

S’équiper pour éviter les douleurs lors de la conduite d’engins

Face aux différentes contraintes subies lors de la conduite d’engins, il est important de s’équiper pour éviter l’apparition des douleurs.

Pour cela, on va chercher à améliorer la posture de conduite pour adopter une posture dite de moindre inconfort et moins contraignante pour le corps. Dans ce but, utiliser un coussin d’assise triangulaire va permettre de rehausser le bassin. Cela permet d’ouvrir l’abdomen pour éviter les compressions et le pincement des disques vers l’avant lorsqu’on s’avachit.

Autre contrainte sur laquelle il faut impérativement agir pour prévenir les douleurs : les vibrations. Utiliser un coussin anti-vibration va permettre de protéger le corps et ainsi d’améliorer le confort d’assise. En améliorant le confort, on limite le risque d’adopter des positions parasites : en appui sur une fesse, puis sur l’autre en bougeant régulièrement pour limiter l’inconfort ressenti. 

Corriger son assise et se protéger des vibrations sur engins permet déjà de limiter significativement l’apparition des douleurs et des troubles musculo squelettiques. D’autres équipements ergonomiques pour engins pour engins peuvent ensuite venir compléter l’action du coussin d’assise pour une protection complète du corps.

 

Comment s’équiper lorsqu’on a mal au dos ?

Il est d’autant plus important de s’équiper si vous souffrez de pathologies comme une sciatique, une hernie discale ou encore un tassement vertébral, car ces pathologies et les douleurs qui en résultent (douleurs au dosdouleurs aux fesses) peuvent être accentuées par les différentes contraintes évoquées plus tôt.

En plus de toutes les qualités évoquées plus tôt, le coussin d’assise choisi doit être adapté en cas de pathologie. En cas de pathologie au dos, un coussin d’assise avec décharge du coccyx aide à limiter les pressions sur le coccyx et le sacrum en position assise. Cette décharge du coccyx évite aussi que les vibrations qui émanent du siège ne remontent par le coccyx jusque dans la colonne vertébrale.

En complément du coussin d’assise, nous recommandons d’utiliser un dossier pour engin afin de bénéficier d’une protection complète et de protéger le dos des vibrations.

Pour les problématiques de canal carpien, un repose bras à fixer sur engin permet d’isoler l’avant-bras des vibrations et de limiter les pressions générées par l’appui sur la surface dure de l’accoudoir de l’engin.

Découvrir nos équipements pour engins

Close