Close

Derniers Posts

Comment soulager les douleurs au sacrum ? Causes, solutions et prévention
Les douleurs au sacrum et au coccyx peuvent considérablement impacter la qualité de vie. Que vous soyez assis à votre...
le juil. 22, 2024 | par Marion Bihoué
Été 2024 : comment éviter le mal de dos sur la route des vacances ?
Que ce soit pour des raisons de coût ou de facilité, 76% des français choisissent la voiture pour partir en vacances,...
le juil. 8, 2024 | par Marion Bihoué
Comparatif 2024 : Quel coussin d'assise choisir ?
Vous avez décidé de vous équiper d’un coussin ergonomique mais vous êtes perdus face à tous les choix qui s’offrent à...
le juin 24, 2024 | par Marion Bihoué

Travailleurs du BTP : pourquoi sont-ils plus touchés par les TMS ?

Posté le: juil. 5, 2023 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Les troubles musculo-squelettiques

Le BTP est un des secteurs les plus touchés par les TMS, responsables de 86% des maladies professionnelles dans le secteur. Facteurs de risques des troubles musculo squelettiques, contraintes spécifiques au BTP... Qu'est-ce qui explique ces chiffres ?

Travailleurs du BTP : pourquoi sont-ils plus touchés par les TMS ?

Qu’est-ce qu’un tms ?

Définition des troubles musculo squelettiques

Les TMS (Trouble musculo squelettique) sont des affections qui touchent les tissus mous autour des articulations : muscles, os, tendons, ligaments…
Toutes les parties du corps peuvent être touchées par un trouble musculosquelettique, mais certaines sont particulièrement sujettes à leur apparition :

  • Le dos (lombalgie) avec 7% des cas de TMS
  • La main et le poignet (tendinite, syndrome du canal carpien) avec 38% des cas
  • Le coude (hygroma, bursite, épicondylite) avec 22% des cas
  • L’épaule (syndrome de la coiffe des rotateurs) avec 30% des cas

En France, on estime que les TMS sont à l’origine de 88% des maladies professionnelles. Ce chiffre est déjà impressionnant et place les troubles musculo squelettiques en première cause des maladies professionnelles indemnisées, mais on estime aussi que le taux de sous déclaration des TMS est en moyenne de 53 à 73% selon la localisation des atteintes (43% pour le syndrome du canal carpien, 52% pour les TMS du dos, 60% pour les TMS du coude).


En cas de non déclaration, le TMS et ses conséquences sur la santé ne font pas l’objet d’une prise en charge compensatoire. Si ces indicateurs de sous-déclaration des TMS sont en baisse, ils restent toujours élevés, preuve que les troubles musculosquelettiques sont encore méconnus malgré leur prévalence.

Qu’est-ce qui cause un trouble musculo squelettique ?

La réalisation de postures ou de gestes contraignants entrainent une surutilisation de l’articulation qui vient contraindre le corps et particulièrement les tissus mous autour des articulations.
Trois facteurs permettent de caractériser la contrainte lors de la surutilisation de l’articulation :

  • L’intensité de la contrainte
  • La durée de la contrainte
  • La répétitivité de la contrainte dans le temps

À terme, la répétition et l’accumulation de ces contraintes se traduit l’apparition d’un trouble musculosquelettique. Ainsi les gestes répétitifs sont un facteur important dans l’apparition des TMS, ce qui fait que les professions de l’industrie sont largement touchées par les troubles musculo squelettiques.


Des facteurs aggravants peuvent se cumuler aux facteurs d’apparition et accélérer le déclenchement d'un TMS :

  • Le froid augmente le risque de TMS, car il augmente les tensions musculaires ainsi que la force de serrage nécessaire pour réaliser un mouvement.
  • Les vibrations des engins de chantier sont également nocives, puisqu’elles se répercutent dans le corps et les tissus mous.

Pourquoi les TMS sont aussi répandus dans le BTP ?

Quelles professions du BTP sont touchées par les TMS ?


Dans le BTP, on estime que les troubles musculo squelettiques sont responsables de 86% des maladies professionnelles, ce qui place le BTP dans le top 5 des secteurs les plus touchés par les TMS, avec le transport et la logistique, le commerce, l’agroalimentaire et la propreté.
Toutes les professions du bâtiment et des travaux publics sont touchées par les troubles musculosquelettiques :

  • Les conducteurs d’engin
  • Les salariés des travaux de revêtements des sols et des murs
  • Les salariés de la construction de routes et voies ferrées
  • Les couvreurs
  • Les terrassiers
  • Les maçons
  • Les électriciens…

Pourquoi le secteur du BTP est autant touché par les TMS ?

Si les salariés du BTP sont autant touchés par les maladies musculo squelettiques, c’est parce qu’ils sont soumis à de nombreuses contraintes.
Les postures adoptées pour visser, scier ou percer, les torsions du buste, les positions à genoux ou avec les bras en l’air sont contraignantes pour le corps puisqu’elles forcent sur les articulations et sortent des amplitudes de confort des articulations. Ces postures sont d’autant plus dangereuses qu’elles sont souvent répétitives. Le port de charges est aussi une situation à risque dans l’apparition de troubles musculo squelettiques.
Les travailleurs du BTP sont aussi soumis aux vibrations des engins qu’ils utilisent ainsi qu’aux irrégularités des terrains sur lesquels ils évoluent.


On constate que les TMS sont souvent dus à l’accumulation des différents facteurs évoqués plus haut, auxquels les professionnels du BTP sont soumis tous les jours et sur lesquels il faut agir pour limiter le risque de TMS.

S'équiper contre les TMS dans le BTP

Travailleur du BTP, vous êtes à la recherche d'une solution pour prévenir les TMS ? Découvrez notre gamme d'équipements ergonomiques pour engins et btp, spécialement conçue pour lutter contre les contraintes spécifiques de votre secteur :

  • conduite d'engins
  • vibrations
  • travail à genoux
  • port de charges

DÉCOUVRIR LA GAMME ENGINS

Close