Close

Derniers Posts

Travail en horaires atypiques : quels risques pour la santé ?
Tous secteurs confondus, 63 % des travailleurs occupent un poste à horaires atypiques, que ce soit occasionnellement...
le sept. 6, 2022 | par Marion Bihoué
Névralgies pudendale et clunéale : nos solutions sur mesures
Nous sommes fabricants de tous nos produits. Dans cette optique nous sommes en capacité d'adapter nos produits selon...
le août 13, 2022 | par Marion Bihoué
Hernie discale : causes, symptômes et solutions
On parle de hernie discale lorsqu’une partie d’un disque intervertébral créé une saillie à l’arrière de la colonne...
le juil. 19, 2022 | par Marion Bihoué

Le Handicap au travail en France

Posté le: févr. 15, 2021 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Le handicap au travail

On constate encore aujourd'hui une inégalité dans l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Afin d’aider les travailleurs handicapés à trouver ou à maintenir un emploi, il existe différentes aides et organismes. De la reconnaissance du handicap au reclassement professionnel, découvrez toutes les aides dont peuvent bénéficier les travailleurs handicapés.

Le Handicap au travail en France

Quelques chiffres sur l’insertion professionnelle des personnes handicapées

Sur les 2,7 millions de personnes reconnues en situation de handicap, seulement 938 000 ont un emploi. On constate également une hausse de 4,7 % du nombre de chômeurs handicapés entre 2016 et 2019.

L’inégalité est encore plus frappant en ce qui concerne la durée de la période de chômage : 804 jours pour les personnes handicapées contre 602 jours pour les personnes valides.

Comment favoriser l’insertion des travailleurs handicapés ?

La reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH)

Cette reconnaissance permet aux travailleurs handicapés de bénéficier d’aides spécifiques.

Selon la loi, «toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique » peut bénéficier de la reconnaissance RQTH.

La démarche pour obtenir cette certification doit être faite auprès de la MDPH, qui fournira également tous les renseignements nécessaires à la constitution du dossier. La reconnaissance RQTH est donnée pour une durée déterminée et doit être renouvellée si besoin par le travailleur.

Les textes de loi pour aider à l’insertion des personnes en situation de handicap

Afin d’inciter les entreprises à embaucher des personnes avec un handicap et ainsi favoriser leur insertion dans la vie professionnelle, l’État a mis en place l’OETH (Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés).

Sont concernées toutes les entreprises du secteur privé qui comptent au moins 20 salariés. Ces entreprises doivent embaucher des personnes handicapées, à temps plein ou à temps partiel, de manière à ce que les travailleurs handicapés représentent 6 % de l’effectif total des employés de l’entreprise. Les entreprises publiques et qui emploient plus de 20 salariés peuvent aussi être concernées selon des conditions particulières.

Retrouvez aussi sur le site du Ministère du travail la liste des travailleurs pouvant bénéficier de l’obligation d’emploi.

Si l’entreprise n’embauche aucun ou pas assez de travailleur handicapés, elle doit s’acquitter de la contribution Agefiph. Les entreprises doivent verser à l’Agefiph le montant qu’elles auraient dû consacrer à l’embauche de travailleurs handicapés. Cette contribution finance le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées.

Comment aider au maintien dans l’emploi des travaillaurs handicapés ?

Le Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés (Sameth)

Le Sameth a pour mission de faciliter le maintien dans l’emploi des personnes en situation de Handicap et d'éviter le licenciement pour inaptitude.

Les travailleurs handicapés peuvent se tourner vers le Sameth pour recevoir des conseils sur les aides dont ils peuvent bénéficier. Le Sameth peut aussi aider dans la mise en place des solutions trouvées pour maintenir le travailleur dans l’emploi.

Le reclassement professionnel et le temps partiel thérapeutique

Il est aussi possible d’aider au maintien d’un travailleur handicapé dans l’emploi en aménageant son poste ou son temps de travail. C’est par exemple le cas grâce au reclassement professionnel. Le but du reclassement est de proposer au travailleur un poste équivalent avec une rémunération équivalente, mais adapté à sa nouvelle situation.

Le temps partiel thérapeutique permet au travailleur de reprendre progressivement son activité professionnelle après un accident. À terme, le temps partiel thérapeutique mène à la reprise total de l’activité exercée antérieurement, ou à la reprise d’une activité compatible avec les nouvelles capacités du travailleur. Le travailleur reçoit la rémunération correspondant au nombre d’heures travaillées ainsi que des indemnités journalières pour les heures non travaillées.

Le contrat de rééducation professionnelle chez l’employeur (CRPE)

Le contrat de rééducation professionnelle chez l’empoyeur est destiné aux personnes disposant d’une reconnaissance RQTH ou en cours de reconnaissance à la suite d’un arrêt de travail. Il permet au travailleur handicapé de suivre des formations pour se reformer à son ancien emploi ou se former à une nouvelle activité.

Close