Close

Derniers Posts

Masque jetable ou masque réutilisable : quel masque de protection choisir ?
Les masques chirurgicaux jetables et masques en tissus réutilisables permettent de se protéger contre le coronavirus....
le May 29, 2020 | par Marion Bihoué
Notre masque de protection réutilisable catégorie UNS1 évolue !
Pour vous satisfaire toujours plus et vous proposer un produit de qualité, nous avons développé un nouveau modèle de...
le May 27, 2020 | par Marion Bihoué
L’Assurance maladie aide les entreprises à s’équiper contre le coronavirus
Les entreprises qui reprennent leur activité doivent impérativement équiper leurs salariés de masques de protection...
le May 20, 2020 | par Marion Bihoué

Comment aménager un poste de travail en atelier de façon ergonomique ?

Posté le: May 15, 2020 | Auteur: Marion Bihoué | Catégories: Nos conseils Ergo

Nous passons en moyenne 7 à 8 heures par jour au travail, l’environnement dans lequel nous travaillons occupe donc une place importante dans notre quotidien. Une mauvaise posture de travail et des mouvements répétitifs peuvent très rapidement engendrer des troubles musculo-squelettiques (TMS).

Comment aménager un poste de travail en atelier de façon ergonomique ?

Un poste mal agencé, des déplacements répétés ou encore des outils difficiles d’accès rendent l’environnement de travail moins confortable et plus dangereux pour le travailleur. Il est donc essentiel de bien aménager son poste de travail industriel pour garantir sa sécurité et son bien-être.

 

Améliorer sa posture pour éviter les risques de blessures

Le port de charges lourdes sur un poste d’atelier

De nombreux postes d’atelier ou industriels consistent à déplacer des éléments (colis, palettes, marchandises) parfois très lourds. Il est important de faire attention à sa posture, au risque de se blesser rapidement.

Lorsque vous déplacez un élément en le soulevant depuis le sol :

Fléchissez les jambes pour descendre vers le sol en gardant le dos bien droit. Il est important de ne pas courber le dos pour ne pas vous faire mal lors de la remontée.

Assurez-vous d’avoir une bonne prise sur l’élément avant de le remonter.

Lors de la remontée, faites toujours attention à garder le dos bien droit afin de protéger les lombaires. Répartissez bien le poids de l’objet et ne gardez pas de tension dans vos épaules.

Les mêmes conseils s’appliquent lorsque vous tirez ou poussez un objet horizontalement, par exemple sur une ligne d’usine. Vous pouvez également réaliser des étirements en journée afin de détendre vos muscles.

Lors du port d’engins (équipement de jardinage par exemple), le poids et les vibrations émises peuvent se répercuter sur le corps. Il existe des équipements permettant d’absorber les pressions et les vibrations pour soulager l’utilisateur.

 

Les stations assises ou debout prolongées sur les postes industriels

Que faire si mon poste de travail m’oblige à rester debout?

Attention également aux postes fixes qui vous font rester debout au même endroit toute la journée. Le manque de mouvements et le fait de piétiner sur place peut entraîner une mauvaise circulation sanguine dans les jambes. Si vous ne pouvez pas vous dégourdir les jambes lors de la journée, essayez de faire un peu de marche le soir et de relever vos jambes une fois allongé pour relancer la circulation. Il existe également des tapis de protection anti-fatigue dont vous pouvez équiper votre poste de travail : en plus d’être anti-dérapant et d’amortir la chute d'objets lourds, ils permettent de reposer les muscles des jambes. Il est aussi possible d’équiper le poste d’atelier d’un assis-debout, qui permet à l’opérateur de se relever facilement et de garder les jambes tendues.

 

Que faire si mon poste de travail m’oblige à rester assis?

De la même manière que rester debout sans bouger toute la journée peut entraîner des douleurs, garder une position assise prolongée n’est pas forcément souhaitable. Pour améliorer la position assise, il est possible de se procurer un siège réglable que le travailleur pourra adapter à ses besoins. Les conducteurs d’engins de chantiers et les caristes sont également largement touchés.

Lorsque l’on s’assoie, l’idéal est de garder les hanches au-dessus du niveau des genoux. Lorsque l’assise n’est pas assez relevée, la colonne vertébrale se tasse et les disques intervertébraux (situés entre les vertèbres) se chevauchent au lieu de rester alignés. Malheureusement, les assises d’engins et de véhicules en général ont des assises plates ou avec peu d’inclinaison, ce qui ne permet pas de surélever les hanches par rapport aux genoux.

Pour remédier à ce problème, vous pouvez vous procurer un coussin d’assise. Ces coussins sont plus épais à l’arrière qu’à l’avant et permettent de garder le bassin surélevé. Ergotech propose deux coussins d’assise spécialement conçus pour les engins de chantier : l'Ergotruck et l'Ergoccyx engin.

La conduite d’engin de chantier et l’utilisation des manettes de contrôle engendrent aussi des douleurs dans l’avant-bras ou le poignet lorsque le conducteur ne dispose pas de support adapté pour poser son bras. Le fait d’utiliser une manette ou un joystick force à plier le poignet (comme c’est aussi le cas lors de l’utilisation d’une souris d’ordinateur) et fait pression sur le canal carpien. Il est alors possible d’équiper son engin d’un support de bras afin de limiter les pressions et assurer un confort optimal lors de la conduite.

 

Garder les éléments nécessaires à proximité de son poste de travail

L’un des éléments essentiels pour faire de votre poste d’atelier ou industriel un endroit ergonomique est de s’assurer de garder les équipements dont vous aurez besoin durant votre travail à proximité. Cela peut paraître évident mais cette consigne n’est pas toujours respectée. Attention, à proximité veut également dire facile d’accès : si vous devez vous penchez trop bas, vous mettre sur la pointe des pieds ou effectuer tout autre mouvement non naturel et inconfortable, c’est que vous devez revoir l’aménagement de votre poste.

En plus des objets, la table ou l’établi en lui-même doit être adapté : ne pas être trop large pour ne pas avoir à tendre démesurément les bras pour atteindre l’autre côté, et avoir une hauteur adaptée. Il est pour cela possible d’acheter un établi à hauteur réglable, chaque opérateur qui passe sur le poste de travail pourra alors le régler à sa taille. Si votre support de travail n’est pas réglable et trop haut pour vous, n’hésitez pas à demander un marchepied pour vous réhausser. Vous risquez sinon de mettre trop de pression dans vos épaules et de vous blesser facilement.

 

La lumière et le bruit, des dangers omniprésents sur les poste de travail

Les postes d’atelier sont particulièrement exposés aux risques liés au bruit et à la lumière, c’est pourquoi vous devez prendre des précautions si vous y êtes exposé.

Le niveau sonore (machines en route, engins qui circulent…) est souvent élevé et peut endommager votre ouïe si vous ne faites rien. Si le bruit est trop élevé et que vous possédez ou avez la possibilité d’avoir un casque anti-bruit, portez-le. Même si vous faites des missions courtes ou temporaires, n’hésitez pas à réclamer une protection auditive. Certaines entreprises proposent aussi des bouchons d’oreilles moulés sur mesure pour une protection maximale.

Assurez-vous également que votre lieu de travail est assez éclairé pour éviter la fatigue oculaire comme pour réduire le risque d’accident dû à une mauvaise vision.

 

Vous souhaitez réaménager votre poste de travail? Nous proposons des études ergonomiques entièrement réalisées par notre ergonome qui sera ravie de vous aider à améliorer votre environnement de travail!

Close